JEAN ET BARBARA AUX ANTILLES A LA VOILE

JEAN  ET BARBARA AUX ANTILLES A LA VOILE
JEAN ET BARBARA AUX ANTILLES A LA VOILE

75 BALAIS LE ROCKER







les 75 ans de Johnny Hallyday







https://www.lci.fr/musique/a-quoi-va-ressembler-la-messe-anniversaire-pour-les-75-ans-de-johnny-hallyday-vendredi-15-juin-2090503.html

Vidéos




Johnny, l'hommage des fans

BFM TV - Il y a 2 heures


L'anniversaire de Johnny Hallyday se prépare à la Madeleine

BFM TV - Il y a 2 heures



DISPARU IL Y A 20 ANS












on a tous en nous quelque chose de Tabarly

cette légende tellement française


Éric Tabarly : « Naviguer, c’est accepter les contraintes que l’on a choisies. C’est un privilège. La plupart des humains subissent les obligations que la vie leur a imposées. »
Éric Tabarly : « Naviguer, c’est accepter les contraintes que l’on a choisies
C’est un privilège. La plupart des humains subissent les  obligations 
que la vie leur a imposées. »

Il y a vingt ans, le marin disparaissait, dans la nuit du 12 au 13 juin 1998. En mer, et comme il avait vécu. En homme libre qui ne se harnachait pas. Ou rarement. Éric Tabarly a construit sa légende de son vivant, sa mort l’a fait entrer dans la mythologie. Pas que celle des marins. Celle d’un pays tout entier.


Sa parole publique était assez rare et légèrement zozotante, l’œil frisait souvent, le sourcil fronçait, aussi… Éric Tabarly aimait la compagnie des hommes qu’il choisissait et ne se répandait pas en palabres inutiles, préférant houle à foule et compagnonnage à bavardage. La petite histoire veut qu’il n’ait pas crié quand sa poitrine a été heurtée par un élément de gréement de son bateau fétiche qui l’a balancé par-dessus bord, dans un traître coup de roulis en cette nuit du 12 au 13 juin 1998. Lui qui en était avare, aurait prononcé des mots inaudibles dans le fracas tempétueux… Elle raconte aussi qu’il aurait sans doute tonné à gorge déployée une de ses chansons préférées du répertoire de Piaf une fois à bon port et attablé en camaraderie. L’instant de partage n’est jamais venu.
Un noir d’encre, le vent qui forcit sur une mer d’Irlande qui s’énerve pendant le convoyage de Pen Duick avec quelques amis vers l’Écosse, une manœuvre mille fois répétée qui tourne mal, et voilà le plus célèbre des marins français qui fait son trou dans l’eau comme le premier plaisancier venu…
Voilà le conseil qu’il donnait à son fidèle ami, le voilier Victor Tonnerre. Vingt ans après la disparition du marin d’exception Éric Tabarly, il ouvre la boîte à souvenirs. Tant et tant à dire…


SENTOSA OU QUE C EST ?


À quoi ressemble Sentosa, l’île où vont se rencontrer Kim et Trump ?

PAR ANNE-CLAIRE LOAËC
ACTUALITÉ
Après des mois de rebondissements, Donald Trump et Kim Jong-un vont enfin se rencontrer le 12 juin à Singapour. Le sommet historique, pendant lequel les deux dirigeants vont discuter de la dénucléarisation de la Corée du Nord, se tiendra plus précisément sur Sentosa, une île plus habituellement réservée activités balnéaires et au divertissement qu’aux rencontres diplomatiques.
Bienvenue à Sentosa Island, l’île qui a fait du divertissement un art de vivre. Chaque année, près de 5 millions de touristes se pressent sur les plages totalement artificielles de cette île, située à courte distance de l’île principale de Singapour. Ici, tout est faux. Le sable, les cocotiers et les rochers ont été importés.
L’île de Sentosa au sud de Singapour accueillera le sommet entre Trump et Kim. (Photo : Roslan Rahman /AFP)
C’est sur cet îlot de 5 km2 que se tiendra le sommet historique tant attendu entre Donald Trump et Kim Jong-Un. Dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 juin, à 3 h du matin, heure française (9 h, heure locale), le président américain et le dirigeant coréen se retrouveront à l’hôtel Capella.
Le resort (complexe hôtelier), qui date de l’époque coloniale britannique (1880) compte pas moins de 112 chambres, toutes plus somptueuses les unes que les autres. L’établissement se décrit lui-même comme un lieu « où l’ancien et le nouveau fusionnent dans le luxe ». La chambre la moins chère coûte près de 500 €, tandis que la suite coloniale avec ses trois chambres et sa piscine est facturée 7 500 € la nuit.
Les deux dirigeants se rencontreront à l’hôtel Capella. (Photo : Jonathan Choo / The Straits Times / SPH / EPA)
Les deux dirigeants américain et coréen n’y résideront pas. Il est probable que Trump soit logé au Shangri-La, où des présidents américains ont déjà fait une halte, tandis que Kim est attendu au Fullerton ou au St-Regis.
Un lieu ultra-sécurisé
Le lieu n’a pas été choisi au hasard. L’île qui abrite par ailleurs le ministère des Affaires étrangères, l’ambassade américaine et plusieurs hôtels, présente l’avantage d’être facilement contrôlable. Il s’agit d’assurer la sécurité des délégations américaine et nord-coréenne, mais aussi celle des centaines de journalistes du monde entier qui couvriront l’événement.
L’île est reliée à Singapour par un simple pont, il est facile de la boucler totalement. Les autorités singapouriennes mettent tout en œuvre pour que l’événement se déroule sans encombres et ont déclaré le périmètre autour de l’hôtel Capella « zone spéciale » entre le 10 et le 14 juin.
Il est prévu que des bateaux militaires patrouillent dans la baie et que de nombreux points de contrôle soient établis sur l’île. Divers objets comme les drones, les fusées de signalisation ou tout autre produit inflammable sont prohibés durant ces quelques jours où le quotidien de l’île va être bouleversé.
L’île est reliée à Singapour par un simple pont qu’il est facile de sécuriser. (Photo : Roslan Rahman / AFP)
Paradis du divertissement
L’activité de l’île est habituellement consacrée au tourisme. Sentosa Island est célèbre pour ses nombreux resorts de luxe, ses marinas privées et ses clubs. Surtout l’île abrite un nombre incalculable de divertissement : des plages artificielles, deux parcours de golfs, un océanarium, un téléphérique et une dizaine de parcs d’attractions parmi lesquels le gigantesque parc à thème Universal Studios Singapore.
Le Tiger Sky Tower qui permet de monter à 110 mètres de hauteur pour admirer la vue est l’une des attractions phares de l’île. (Photo : Tiger Sky Tower)
Parmi les curiosités de l’île, on trouve une réplique géante (37 mètres de hauteur) du Merlion, statue à tête de lion et au corps de poisson qui se trouve à l’embouchure de la rivière Singapour. Selon l’office du tourisme, la tête de lion et le corps de poisson de la créature rappellent l’histoire du légendaire Sang Nila Utama qui, faisant route vers Malacca, a aperçu un lion lorsqu’il chassait sur une île.
Le Merlion de Sentosa mesure 37 mètres de hauteur. (Photo : DR)
Le Trick Eye Museum et ses tableaux trompe-l’œil attire de nombreux touristes. (Photo : Trick Eye Museum)
Une histoire sombre
Avant de devenir un haut lieu du tourisme balnéaire, l’île de Sentosa a connu un passé plus sombre. Au XIXe siècle, elle est connue sous le nom de Pulau Belakang Mati, qui signifie en malais « île de la mort qui frappe par derrière ». Ce nom fait référence à la violence de l’île qui était, à l’époque coloniale britannique, un haut lieu de piraterie.
Plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, l’îlot a abrité un camp établi par le Japon pour les prisonniers de guerre britanniques et australiens, après que les forces alliées se furent rendues aux Japonais, en février 1942. Il fut également le théâtre de nombreuses exécutions de Chinois de Singapour que le Japon soupçonnait de se livrer à des activités hostiles.
Il faut attendre les années 1970 pour que l’île soit rebaptisée Sentosa qui signifie « paix et tranquillité » dans le but de devenir le paradis du tourisme qu’on connaît aujourd’hui.

MES AUTRES BLOGS